Dernières lectures

Ces orages-là , Sandrine Colette

EFFROYABLE – PUISSANT – INTENSE – GLACANT – HALETANT – REVOLTANT

Ce sont les adjectifs qui me sont venus lors ma lecture… que j’ai lu d’une seule traite en une soirée…
J’étais tout simplement comme hypnotisée, envoutée !
J’ai été happée par l’écriture de Sandrine Colette et je n’ai pas m’en détacher…

C’est une maison petite et laide. Pourtant en y entrant, Clémence n’a vu que le jardin, sa profusion minuscule, un mouchoir de poche grand comme le monde. AU fond, un bassin de pierre, dans lequel nagent quatre poissons rouges et demi.
Quatre et demi, parce que le cinquième est à moitié mangé.
Boursouflé, abîmé, meurtri : mais guéri. Clémence l’a regardé un long moment.
C’est un jardin où même mutilé, on peut vivre.
Clémence s’y est installée. Elle a tout abandonné derrière elle en espérant ne pas laisser de traces. Elle voudrait dresser un mur invisible entre elle et celui qu’elle a quitté, celui auquel elle échappe. Mais il est là tout le temps. Thomas. Et ses orages.
Clémence n’est pas partie, elle s’este enfouie.

Avec Ces Orages-là, Sandrine Colette se fait la voix de l’intime et nous offre un roman brut somptueux sur les ravages de l’obsession, servi par cette écriture au cordeau qui la distingue.

Je n’avais encore jamais lu de roman de Sandrine Colette, mais waouhhh … quelle claque je me suis pris en lisant Ces Orages-là !

C’est l’histoire de Clémence, jeune boulangère qui tente de se reconstruire après plusieurs années d’une relation plus que « toxique » avec Thomas… Toxique, malsain, domination, terreur, soumission, violence , ENFER…. voilà ce qui je trouve caractérisait sa relation avec Thomas…
Quelque chose de bestial dans leur couple , une relation sombre comme les chasses effectuées dans la forêt…
Elle le quitte, sans lui dire, sans lui laisser d’adresse pour essayer de se sauver, de sauver sa peau…
Installée dans une petite maison, où elle découvre un charmant voisin très bienveillant envers elle, elle tente de se reconstruire après l’horreur vécue auprès de Thomas, mais toujours dans la crainte qu’il ne l’a retrouve…
Dans ce récit, on est au plus proche des émotions ressenties par Clémence en quête de sérénité et d’une vie meilleure…
C’est l’histoire de sa reconstruction…. et de son magnifique courage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *