Coups de coeur, Dernières lectures

Le parfum du mimosa – Lydy Williams

Quelle joie, quel bonheur de recevoir le dernier roman écrit par Lydy Williams dont j’avais déjà énormément aimé sa comédie de Noël ( http://posetoievalire.fr/la-vie-nest-pas-un-telefilm-de-noel-lydy-williams/ )

Laura dira bientôt au revoir à sa trentaine. Récemment divorcée, sans travail et sans enfants, elle se retrouve dans l’impasse. Littéralement. Puisqu’elle n’a pas d’autres choix que de vivre dans la maison de feu sa grand-mère qui habitait un cul de sac, au fin fond de la Gironde rurale avec pour seules voisines, trois vieilles dames légèrement envahissantes.
Une cohabitation forcée qui prend des allures de cauchemar pour la citadine qui n’a jamais aimé la campagne et encore moins les personnes âgées avec leurs habitudes agaçantes.
Odette, Jacqueline et Madeleine, malgré l’isolement et les épreuves de la vie, ont chacune leur caractère et leurs passions.
Laura a bien du chemin à parcourir avant d’accepter son passé, pardonner à son ex-mari et retrouver sa joie de vivre.
Mais au détour d’une boite aux lettres, les gens peuvent parfois apprendre à s’apprivoiser…

C’est simple : j’ai ADORÉ ! J’ai ri, mais alors qu’est ce que j’ai ri en le lisant , et j’ai pleuré, j’ai été si , mais alors tellement émue aussi ….C’était bouleversant en fait aussi …
On a qu’une seule envie à la fin de cette lecture : croquer la vie à pleines dents !
Un très très joli roman où l’on s’attache tellement aux personnages… que ce soit à Laura, l’héroïne forcément… avec son divorce tout frais et tout ce qu’elle a enduré pour essayer de concevoir cet enfant qui n’est pas arrivé…

Et puis c’est drôle , c’est tellement drôle que j’en ai ris souvent à gorge déployée ! J’adore l’humour de Lydy Williams ! et je suis fan de ces références !

 » – Je ne sais même pas par quoi commencer. Evidemment, tu te doutes qu’à chaque fois, il me disait que c’était un accident de parcours, qu’il avait fait fausse route. Pour un chauffeur de camion, ça la foutait mal, non ?
Ces jeux de mots me font sourire. Finalement je ne suis pas la seule à avoir vécu la désillusion et le chagrin. »

« J’adore regarder « Le Meilleur Patissier ». Par contre je ne comprends pas pourquoi ils s’agitent tous dans tous les sens comme ça pour faire leur gâteau. Ce n’est pas normal de demander de faire vite-vite de la pâtisserie. Au contraire il faut prendre son temps…On rate tout sinon ! Tiens comme l’autre jour, la petite jeune rouquine et son baba au rhum, elle est tellement stressée la pauvre, ils vont nous la faire pleurer avant la fin ! Heureusement, Mercotte, elle a l’ai pète sec comme ça, mais en vrai je suis sûre qu’elle est gentille. Un peu comme Jacqueline quoi ! Mais je n’étais pas convaincue par sa recette de choux à la crème. les miens sont beaucoup plus rapides et je suis certaine qu’ils sont meilleurs. Après ils font tout un tralala autour de la présentation : et vas-y que je te met des colorants et vas-y que j’enveloppe dans la feuille d’or… Leur gâteau c’est plus un gâteau, c’est la chambre du roi Soleil redorée par Castelbajac ! « 

L’équipe des Marguerites : Odette, Jacqueline et Madeleine, c’est juste merveilleux cette complicité entre elles depuis toutes ces nombreuses années, la bienveillance l’une envers l’autre, l’humour, la taquinerie entre elles, elle se connaissent par coeur et s’aiment d’une amitié plus que sincère malgré les années qui passent. C’était si beau de lire cette si belle amitié que rien ni personne n’a entachée malgré les années et que seule la mort ne les séparera…
Laura trouvera sa place au milieu d’elles, malgré des débuts plus que difficiles et cette nouvelle amitié avec ce « gang de mamies » est complètement improbables, mais finalement si juste aussi . Malgré le décalage de génération elles vont s’apporter des choses et s’apprendre des choses …
Bouleversant – renversant, rempli d’émotions insoupçonnées…

Tout au long de ma lecture, j’ai vibré avec ces femmes au caractère bien trempés et je n’avais pas du tout envie de les quitter…

Merci Lydy pour ce joli moment passé en compagnie de tes héroïnes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *