Dernières lectures, Non classé

MADA TREK – Alexandre et Sonia Poussin

J’adore les romans de voyages… et je suis une très grande fan de la famille Poussin dont j’avais déjà adoré leur premier roman Afrika Trek en deux tomes paru en janvier 2004 ( waouhhh ça ça ne me rajeunit pas ! )
Depuis je suis sur les réseaux sociaux leurs diverses aventures Africaine avec leur enfants…
Alors quelle joie que de pouvoir plonger à nouveau dans ce second long trek sur les terres de Madagascar.

MADA TREK
Après Africa Trek, voilà les Poussin repartis dans un voyage au long cours, pour faire cette fois avec leurs enfants, le tour de Madagascar à pied.

Vous vous souvenez de Sonia et Alexandre et de leur longue marche en Afrique? Ils récidivent avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette à zébus et deux équipiers malgaches.
Ce premier tome couvre les mille premiers kilomètres sur près de cinq mille kilomètres parcourus en quatre ans à travers un pays grandiose qui, malgré ses nombreuses richesses, est l’un des plus pauvres au monde. La courageuse famille part à l’assaut de pistes vertigineuses, traverse des zones infestées de bandits, franchit des fleuves immenses en faisant flotter sa charrette et nager ses zébus au milieu des crocodiles, pousse sa roulotte dans les marécages de la côte ouest, parmi les moustiques et les baobabs géants, avant de gagner des plages immaculées…. Au-delà de ces péripéties, les Poussin découvrent un pays profondément enclavé et des populations résiliantes, luttant pour leur survie alimentaire. Leur périple est semé d’embûches mais il est aussi un bel hymne à la sobriété heureuse, à l’aventure en famille et à la nécessaire solidarité.

J’ai adoré retrouver la famille complète dans ces nouvelles aventures sur le continent Africain…. et j’ai une fois de plus appris énormément de choses…
Une famille INCROYABLE, qui vit à fond !

Dans ce tome 1 de leur aventures sur les terres Malgaches, de Tana à Tuléar, on retrouve nos quatre voyageurs accompagnés de leurs deux zébus , de leur charrette et leurs deux équipiers malgaches.
Quel bonheur de les suivre dans ce périple familiale, de vibrer avec eux, de découvrir autant de paysages, de vies humaines dans leurs différentes rencontres, de plonger aussi dans la réalité de la maladie, de la pauvreté, …
Cela m’a énormément touché, j’ai ai lu pleins de passages à mes enfants, et raconter tout ce que je lisais

Je les aime tellement que je possède aussi leurs DVD : les deux tomes d’Afrika Trek et la série documentaire de seize épisodes d’une heure sur Madagascar.
Un bonheur de les suivre en image également…
Je ne m’en lasse pas !

J’ai appris énormément de choses dans MADA TREK, c’était touchant, c’était sensible, c’était juste BEAU !

Et ce que je pense avoir le plus aimé, c’est l’amour et l’admiration que porte Alexandre envers sa famille, et plus particulièrement envers Sonia, son épouse… Ça m’a mis les larmes aux yeux et énormément émue… c’est si beau, si fort…
« Cette femme est exceptionnelle, elle a déjà marché 14 000 kilomètres dans des conditions sanitaires extrêmes, en se privant de tout, dormant par terre, se contentant de soupes aux nouilles chinoises et de la fortune du pot africain pendant trois ans, sans chemise de rechange , sans intimité, sans broncher ! C’est ma GI Jane déguisée en jeune femme romantique et ultra féminine, une force spéciale, un rêve de femme ! »

« Tout redevient calme, Sonia se démêle longuement les cheveux dans les rayons du soleil qui enflamment sa longue chevelure blonde. Dieu que je l’aime cette belle femme courageuse et drôle en toutes circonstances ! Elle ne se plaint jamais, se contente de tout, gracieuse et forte à la fois. Elle a marché deux jours dans la poussière et reste propre comme une chatte. »


« Je reconnais Sonia à sa longue chevelure blonde. Mon coeur bat la chamade. Je vois les enfants se jeter dans ses bras. « Maman ! « 
Puis vient mon tour. Étreinte. Mon Dieu, que j’étais orphelin sans elle et que la vie ne me paraissait pas folichonne. Je suis devenu Soniadépendant. »

Et puis, cette aventure c’est une aventure familiale et lire les petits mots des enfants, voir leurs forces, leurs courages, leurs envies d’apprendre, d’aider leurs prochains, leurs passions pour les animaux, le respect envers autrui , ça pousse l’admiration !
 » Avant de s’endormir Philaé nous dit : Merci les parents d’être des aventuriers ! C’est trop bien la vie avec vous ! »

Un nouveau trek sublime, Alexandre Poussin est toujours aussi doué pour nous emmener sur le sol Africain dans cette folle aventure.
Son récit est plus que vivant, et j’avais la sensation de voyager à leurs côtés.
c’est passionnant, c’est touchant. Ils sont forts, courageux, compétents !
J’ai hâte que le tome 2 sorte pour poursuivre l’aventure …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *