Coups de coeur, Dernières lectures

Je revenais des autres, Mélissa Da Costa

Paru le 5 mai 2021 aux Editions Albin Michel

Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants.
Ambre a vingt ans, n’est rien et n’a personne. Sauf lui.
Quand, submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l’envoie loin, dans un village de montagne, pour qu’elle se reconstruise, qu’elle apprenne à vivre sans lui. Pour sauver sa famille aussi.
Je revenais des autres est l’histoire d’un nouveau départ. Le feuilleton d’un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancoeurs, amours aussi.
Le roman des autres, ceux qu’on laisse entrer dans sa vie, ceux qui nous détruisent mais surtout ceux qui nous guérissent.

Mais quelle beauté ce nouveau roman de Mélissa Da Costa…
Pour la troisième fois, j’ai été complètement subjuguée par sa plume si juste , si belle, si lumineuse et surtout si bienveillante.

Ce nouveau roman m’a énormément touché et je me suis attachée très fortement à Ambre, cette jeune femme de vingt ans submergée par le vide dans sa vie, qui n’est rien d’autre que “la maitresse” de Philippe.

Je revenais des autres, c’est avant tout l’histoire d’un nouveau départ, d’une reconstruction, d’une page vierge sur laquelle tout où presque et à présent possible grâce à toutes ces nouvelles rencontres .
C’est dans un hôtel-restautant des Hautes Alpes que la jeune Ambre va donc essayer de redonner un sens à sa vie…
J’ai eu beaucoup de regrets à la quitter et à quitter tous les personnages auxquels je m’étais réellement énormément attachée. Car dans ce roman c’est la rencontre de Tim, Rosalie et Sophie , Andréa, Anton, Wilson que nous plongeons avec délice et avec pudeur dans leurs vies, leurs passés, leurs secrets également souvent bien enfouis.


C’est fort, puissant, remplis de fortes émotions surtout.
Mélissa Da Costa nous parle de famille, de silence et de non dits, d’amour, d’amitié, de résilience, de réparation également…
Elle nous décrit les émotions des personnages avec énormément de justesse et d’habilité.

Je vous recommande vivement cette petite merveille et les deux précédents romans de Mélissa Da Costa.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique sur Les lendemains qui était paru le 26 février 2020 chez Albin Michel. http://posetoievalire.fr/les-lendemains-melissa-da-costa/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *