Coups de coeur, Dernières lectures

N’oublie pas de laisser la place à l’inconnu(e), Sophie Villers

Je viens de finir le premier roman de Sophie Villers,  » N’oublie pas de laisser la place à l’inconnu(e) » paru le 11 mars 2020 aux Editions Fayard / Mazarine.
Née en 1973, Sophie Villers a fait carrière dans le domaine de la mode et gardé pendant longtemps secret ses rêves d’écriture. N’oublie pas de laisser la place à l’inconnu(e), lauréat du Mazarine Book Day 2019, est son premier roman. C’est le récit transcendé d’une douleur très personnelle, d’espoirs et de résilience.

Des destins qui se croisent sans se voir,
des âmes soeurs en quête de l’autre – et la magie de la vie qui reprend le dessus sur le désespoir ….

Sarah vit à Bruxelles.
Lorentz aussi.
Elle a perdu l’homme de sa vie.
Il pense qu’il ne connaitra jamais le grand amour.
Elle essaye de surmonter le deuil.
Il évite tout sentiment.
Ils ne se connaissent pas.
Mais ils s’écrivent bientôt tous les jours
et partagent leurs secrets les plus intimes.
La vie leur a joué de nombreux tours.
Vont ils pouvoir faire le chemin vers d’autres lendemains en laissant la place à l’inconnu(e) ?

TENDRESSE – TENDRESSE – TENDRESSE – TENDRESSE – TENDRESSE

Je l’ai lu pendant mes vacances, en une journée tellement j’ai été happée et attachée de suite à la vie de Sarah et de sa famille et de la vie de Lorentz aussi…
Un livre fort sur le sujet du deuil que Sophie Villers a réussi si justement à décrire. D’ailleurs Sophie Villers a une plume très jolie, tout en délicatesse, d’une finesse inouïe, fluide et tellement poétique….
Je ne suis pas sortie indemne de cette lecture et j’ai encore plus envie de croquer la vie à pleines dents…

EMOTION – EMOTION – EMOTION – EMOTION – EMOTION – EMOTION

De l’émotion tout au long de ce merveilleux premier roman . J’ai vraiment été tenue en haleine du début à la fin de ce roman… une véritable petite pépite, j’espère que Sophie Villers en écrira pleins d’autres….

SINCERITE – SINCERITE – SINCERITE – SINCERITE – SINCERITE

Un roman rempli d’une douceur incroyable, j’aime lorsque des vies sont entremêlées comme dans ce roman où on alterne la vie de Sarah puis la vie de Lorentz…
Ce roman fait du bien et je vous invite vraiment à découvrir la très jolie plume de Sophie Villers qui m’a charmé .

TOUCHANT – TOUCHANT – TOUCHANT – TOUCHANT – TOUCHANT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *