Coups de coeur, Dernières lectures

Trancher, Amélie Cordonnier

PUISSANT – SAISSISANT – GLACANT – FORT EN EMOTION – effrayant – POIGNANT – INTENSEPERCUTANT

« Des pages et des pages de notes. Tu as noirci des centaines de lignes de ses mots à lui. Pour garder une trace, tenter de les désamorcer, avec le pathétique espoir qu’ils aillent s’incruster ailleurs qu’en toi. »
Cela faisait des années qu’elle croyait Aurélien guéri de sa violence, des années que ses paroles lancées comme des couteaux n’avaient plus déchiré leur quotidien. Mais un matin de septembre, devant leurs enfants ahuris, il a rechuté : il l’a de nouveau insultée. malgré lui, plaide-t-il.
Pourra-t-elle encore supporter tout ça ? Elle va avoir quarante ans le 3 janvier. Elle se promet d’avoir décidé pour son anniversaire.

« Pourquoi tu restes? « 

D’une plume alerte et imagée, Amélie Cordonnier met en scène une femme dans la tourmente et nous livre le roman d’un amour ravagé par les mots.

J’avais énormément aimé cet été le second roman écrit par Amélie Cordonnier Un loup quelque part ( http://posetoievalire.fr/un-loup-quelque-part-amelie-cordonnier/ et à la fin de sa lecture je m’étais empressée de m’offrir son tout premier roman…

Je l’ai lu en une soirée d’une traite, sans m’arrêter, sans souffler, sans bouger tellement j’ai été captivée… tellement cela m’a effondrée aussi… j’en ai eu des larmes qui ont perlé sur mon visage pendant cette courte ( à peine 160 pages ) mais intense lecture …

On ne peut que s’attacher très fort et très rapidement à cette femme, à cette mère de famille… ( on ne connait pas son prénom, tout au long du roman elle nous parles avec le pronom tu, comme si elle nous livrait son histoire )On ne peut pas ressortir de cette lecture indemne… j’y pense et repense encore et encore même quelques jours après l’avoir terminé… J’avais envie de lui hurler pars pars pars, pars loin de lui avec tes enfants, pour qu’il ne les abime pas, mais qui suis je pour juger et conseiller ?

« Parce que quand on a pas le choix, on prend sur soi. On fait avec et on finit par s’habituer. On s’habitue à tout. A perdre, à souffrir, à manquer. Tu le sais. »

En tout cas, je reste sous le charme de la plume d’Amélie Cordonnier et j’ai bien hâte de découvrir son prochain roman je l’espère l’année prochaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *