Coups de coeur, Dernières lectures

Fidèle au poste , Amélie Antoine

Je crois que je n’ai plus besoin de vous parler d’Amélie Antoine, j’ai déjà lu ces deux derniers romans, mais j’ai tant apprécié sa plume que je m’étais offert ses premiers romans aussi.
http://posetoievalire.fr/le-jour-ou-amelie-antoine/
http://posetoievalire.fr/raisons-obscures-damelie-antoine/


J’ai donc démarré ma lecture de « Fidèle au poste » et plus ma lecture avançait, plus je me disais, mais c’est complètement dingue ce livre, oh mon Dieu, alors ça je ne m’y attendais pas du tout !… Dingue , dingue , dingue … époustouflant , incroyable ! Je me suis laissée retourner par cette histoire complètement folle ! et j’ai adoré ce sentiment ! Et une fois de plus avec les livres d’Amélie Antoine j’ai raconté ce roman à mes enfants qui étaient pendus à mes lèvres….purée ! Fidèle au poste était le premier roman d’Amélie Antoine, mais quel roman !!

Fidèle au poste

Mai 2013. Chloé et Gabriel, mariés depuis plusieurs années, mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu’au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d’une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d’un groupe de parole. Il fait alors la connaissance d’Emma, une photographe récemment arrivée en ville, qui l’aide à traverser cette épreuve du deuil.
Mais Chloé semble toujours très présente et étonnamment vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à l’oublier et à se reconstruire.
et si la réalité n’était pas celle à laquelle le jeune veuf se raccroche ?

Un roman à dévorer. l’intrigue qui débute comme un récit fantastique, se mue vite en thriller psychologique haletant. Elle.

Si vous cherchez à être surpris, c’est cette intrigue qu’il faut lire ! En tout cas je comprends parfaitement le succès de ce roman qui est bien amplement mérité ! Et quelle claque, quel choc que je me suis pris en lisant cette histoire ! Incroyable !

J’ai adoré le passage sur la dédicace que Chloé avait faite auprès d’Amélie Nothomb … :
 » Dès que la romancière venait faire une séance de dédicaces dans une librairie, Chloé notait la date dans son agenda, quitte à annuler des rendez-vous ou à prendre une journée de congé. Il y a plusieurs années déjà, Gabriel l’avait accompagné à l’occasion de la venue de son idole au Virgin des Champs-Elysées. Il n’avait pas anticipé qu’autant de fans attendaient de pied ferme pour quelques gribouillis faits à la va-vite. Chloé était de plus en plus excitée à chaque pas qui la rapprochait de l’écrivaine. Gabriel, lui, se souvenait surtout de ses pieds en charpie à force de piétiner.
– Tu n’es pas obligé de faire la queue avec moi, tu sais. On peut se rejoindre dans un café plus tard, si tu veux !
– Non, ça me fait plaisir de rester avec toi. J’espère seulement que l’attente vaudra le coup, avait soupiré Gabriel.

Lorsque enfin ils étaient arrivés à hauteur de la table où Amélie Nothomb signait à la chaîne ses romans, cette dernière avait saisi l’exemplaire de Ni d ‘Ève ni d’Adam que Chloé lui tendait timidement, et, sans lever les yeux, avait jeté:
– Je mets quoi, comme prénom?

La jeune femme avait murmuré  » Chloé » et récupéré bien vite l’autographe tant attendu.  » Pour Chloé », suivi d’une signature représentant vaguement un A et un N entrelacés.
Une femme rousse qui se tenait derrière eux en soufflant ostensiblement avait légèrement poussé Gabriel pour qu’ils continuent d’avancer et cèdent la place, aussi Chloé avait-elle rapidement glissé son livre dans son sac à main.

Gabriel n’avait pas bougé. Debout devant la romancière qui attendait le prochain exemplaire à dédicacer, il avait lancé :
– Alors, c’est tout ? On fait la queue pendant des heures pour ça? Ma copine connait presque par coeur chacun de vos romans et elle ne mérite que ces pattes de mouches griffonnées en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire?

Il s’était soudainement senti très en colère pour Chloé, il était déçu à sa place, alors qu’elle- même était ravie d’avoir simplement pu passer devant son écrivain préféré. La jeune femme l’avait brusquement tiré par la manche, honteuse de son attitude, et il lui avait emboité le pas docilement, non sans lancer un regard noir au vigile imposant qui s’était rapidement approché d’eux.
– Excusez le, il ne sais pas ce qu’il dit…
Merci beaucoup pour la dédicace, avait souri Chloé en esquissant une sorte de révérence à l’intention de la romancière interloquée.
Une fois dans la rue, elle avait marmonné:

– L’année prochaine, je me passerai de toi. Tu as été tellement malpoli, alors que s’il y a une auteure qui s’intéresse à ses lecteurs, c’est bien elle ! Je ne sais même pas pourquoi je t’ai emmené…
Puis, au bout de quelques minutes de marche en silence, elle avait fini par sourire à Gabriel d’un air complice.
– Franchement , t’es pas sortable… Mais je suis sûre qu’elles se souviendra de moi, grâce à toi ! Peut être même que sa prochaine héroïne s’appellera Chloé, qui sait…. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *